L’heure du bilan !

Ca y est ! Enfin !

Vous l’attendiez tous et bien nous, nous le repoussions au maximum ! Il faut dire que ça marque un peu « symboliquement » la fin… Mais bon, c’est tranquillement assis dans un coffee shop à La Haye (Den Haag) le 25 octobre que nous nous sommes lancés (Et oui ! Il aura fallu que nous nous ré-echappions le temps d’un week-end à l’étranger pour s’y résoudre) et nous le terminons symboliquement ce 8 janvier ! Il y a un an nous étions dans l’avion !

Pour commencer, voilà quelques chiffres :

  • 188 jours entre le départ et le retour en France
  • 85 hôtels différents (en réalité environ une centaine de chambres !)
  • 9 pays traversés et 7 visités
  • 2 continents
  • 1 restaurant étoilé (si si, souvenez-vous de l’omelette au crabe dans la rue en Thaïlande)
  • 2 cours de cuisine
  • Un nombre incalculable de sites UNESCO (ou pas mais simplement extraordinaires !)
  • Au départ : 13,4kg pour Julie et 16,8kg pour Antoine
  • A l’arrivée : 24kg pour Julie et 31kg pour Antoine
  • Une perte de poids de 6kg pour Julie et de 10kg pour Antoine
  • 1 passage par l’hôpital
  • 17 000 photos (le tri va être loooooong)
  • environ 30 000 kms parcourus !
  • 2 avions pour y aller et 10 trains + 2 RER pour rentrer
  • Et sur place :
    • 29 bus longues-distances
    • 39 mini-vans
    • 11 vélos
    • 17 taxis
    • 14 tuk-tuks
    • 33 jours à scooters
    • 13 bateaux
    • 6 bacs
    • 18 trains, dont 10 TGV chinois (sans compter les trains du retour à partir de Pékin)
    • 47 trajets en métro (dont 41 en Chine !)
    • 18 courts trajets en transports en commun (bus de ville, sangthews)
    • 2 motos-taxis
  • Et surtout… 0 grosse engueulade !

Concernant nos coups de cœur, nous sommes sur la même longueur d’ondes ! Bien que hiérarchiser nos découvertes et émerveillements soient totalement impossible, nous pouvons quand même en sortir certains du lot (par ordre chronologique). Et fait amusant, ils impliquent à chaque fois d’être en 2 roues !

  • la boucle de Thakek au Laos
  • le triangle d’émeraude dans l’est de la Thaïlande
  • le delta du Mékong au Vietnam
  • la boucle d’Ha Giang au Vietnam
Souvenir de Thakek : les hell’s angels !

Passons aux bilans individuels !

Julie : Ce voyage était bien au-delà de tout ce que j’avais pu imaginer !
Ces 6 mois de voyage ont été incroyables ! J’ai énormément appris sur moi, mes envies, mes peurs et mes habitudes. Je me suis rendue compte que je trouvais très dur d’être loin de ma famille et de mes amis aussi longtemps.
J’ai vu des paysages magnifiques, des sourires francs, des mains tendues simplement et des envies de partage incroyables. Tout cela me nourrit encore aujourd’hui. Je suis rentrée avec la volonté de laisser s’exprimer la Julie que j’étais là-bas. C’est difficile mais j’essaie tous les jours d’être curieuse, ouverte aux autres, souriante et attentive. J’ai aussi appris que c’était en voyage que nous étions les plus assortis avec Antoine, même dans les moments difficiles nous étions là l’un pour l’autre sans pression ni jugement. C’est encore plus soudés que nous sommes revenus.
J’ai fait des rencontres dingues. Parfois juste un sourire échangé sur le bord d’une route, parfois quelques repas partagés ou quelques jours à moto, d’autre fois un mois entier à sillonner un pays ensemble. Dans tous les cas ces rencontres m’ont beaucoup appris et donner pendant ce voyage ! Elles l’ont rendu encore plus inoubliable !
Vivre ces quelques mois en sac à dos avec Antoine c’était juste génial ! Il me tarde de repartir !!!

Antoine : Il est bien difficile de faire le bilan de ce que ce voyage m’a apporté. A la fois tant de choses et si peu… ! Tant de choses car j’ai découvert mille et une merveilles, de la magnificence des temples d’Angkor à la simple soupe de fleurs achetée grâce au langage des mains dans un village reculé, de la complexité des systèmes d’irrigation des rizières en terrasse au simple plaisir d’être sur un bac dans le delta du Mékong au soleil couchant, tout en gardant un œil sur le scooter qui risque à chaque vague de tomber à l’eau… ! Et si peu car ces 6 mois sont passés bien trop rapidement… Nous n’avons finalement pu qu’effleurer un monde qui nous était étranger.

Le plus gros WAHOU ?

Julie : C’est dur à dire il y en a eu tellement ! Mais si je ne devais en retenir qu’un c’est le moment où je me suis vraiment sentie alignée, bien, à ma place. C’est une sensation que je n’avais jamais ressentie qui m’a fait avoir des frissons et un immense sourire. C’était devant un paysage de dingue (des rizières en terrasses) lors de notre boucle à moto dans le Nord du Vietnam. Nous étions seuls au monde, nous étions ensemble et nous faisions ce qui nous plait le plus : voyager !

Antoine : La boucle de Thakek à scooter avec la bande de potes que nous nous étions fait quelques jours auparavant. Pourquoi ? Pour tout ! Pour les paysages à couper le souffle, pour le sentiment de liberté, pour la joie de vivre et d’être au bon endroit au bon moment, pour les liens créés en quelques jours, pour le plaisir de s’arrêter sur le bord de la route et de plonger dans une cascade, pour le sourire d’une mamie qui nous a préparé la meilleure « noodle soup » de notre vie… !

La plus grosse frayeur ?

Julie : Lors de cette même boucle à moto quand nous avons senti la moto tomber sous son propre poids dans une pente trop raide et que nous avons été obligés de nous laisser tomber du côté de la montagne avec la moto sur nous pour éviter le ravin qui se rapprochait… Oui maintenant que nous sommes rentrés nous pouvons commencer à raconter nos peurs !

Antoine : Je dois bien l’avouer, j’avais, avant de partir, peur d’avoir peur. Et finalement je n’ai eu sur place que deux grosses frayeurs : la première fut quand j’ai dû remonter dans un sleeping-bus au Laos après ma nuit de l’horreur et la seconde lorsque notre moto a dérapé en arrière dans une pente abrupte à Sapa ! Je m’en sors donc plutôt bien !

Ce qui me manque le plus ?

Julie : Le sentiment de liberté ! Faire ce qu’on veut quand on veut au rythme qu’on veut ! Et les stands de rue pour manger trop bon et pour pas cher !

Antoine : Avec un peu de recul, c’est ce sentiment de liberté que nous avons découvert là-bas. Le plaisir d’être nomade au grès de nos envies. Le plaisir de réaliser que la plupart des contraintes que nous rencontrions étaient celles que nous nous fixions nous-même !

Ce qui me manque le moins ?

Julie : Changer d’hôtel tous les 2 jours ! Mais c’est vraiment parce qu’il fallait que je trouve quelque chose !

Antoine : Les sleeping-bus !! Quoique…

Ce que j’en retiens ?

Julie : Que nous sommes chanceux d’être nés en France entourés de familles et d’amis comme les nôtres. Et que nous allons faire attention à nos déchets si nous ne voulons pas les voir flotter un peu partout dans les eaux paradisiaques ou recouvrir les sols des villes du Cambodge…

Antoine : Un trop grand nombre de choses pour en faire la liste ici ! Mais globalement deux choses : la première est que nous avons de la chance d’être né en France dans des familles aimantes et la seconde que nous n’avons qu’une vie et qu’il faut oser.

Souvenir d’Ha Giang !

Et depuis ?

Étant donné que nous sommes rentrés au milieu de l’été, les premières semaines sont passées rapidement en pleine euphorie de retrouver nos familles, nos amis et la bouffe française/européenne. Antoine a retrouvé du travail dès le lendemain du retour ce qui nous a conduit à retourner s’installer dans le Ch’Nord dès le 1er septembre. La première étape, après avoir trouvé un appart plutôt sympa, a été de le retaper !! Nous ne nous sommes pas ennuyés du coup… !

Julie au travail !

Et au final, nous y sommes plutôt pas mal. Si bien sûr on met de côté l’éternelle question qui trotte dans un coin de notre tête « mais pourquoi est-ce qu’on est rentré ? » !

Julie a quant à elle repris un mi-temps à la Droguerie en parallèle de projets de coutures et de paysages. La chambre d’ami a rapidement été transformée en atelier ! Et le buffet de Velanne est tout juste assez grand pour ranger tous ses tissus…

Le fameux buffet… à monter au 5ème et qui ne rentrait pas dans l’ascenseur !

Et pour continuer sur la lancée de nos nombreux projets, nous nous sommes pacsés le 22 octobre ! Pour fêter ça nous avons déjeuné dans un bon resto thaï ! Puis nous nous sommes enfuis un week-end aux Pays-Bas où nous avons commencé ce dernier article. Ça montre bien à quel point nous avons la bougeotte ! Bon par contre l’hôtel n’était pas vraiment « backpacker friendly » : 4 étoiles, fauteuils en cuirs, lits douillets, buffet au petit déjeuner…!

Un peu plus blancs et un peu plus couverts !

Et maintenant, la suite ?

Il faut dire que les idées de projets ne manquent pas…

Traverser la Mongolie à moto, partir une semaine au ski, retourner au lac Baïkal en hiver, descendre l’Amérique du Sud en van, aller voir les canadiens à Montréal, visiter Angers avec Célia et Baptiste, manger une fondue, vivre sur un voilier en méditerranée, vivre sur un voilier dans les pays du nord, manger une raclette avec Simon et Lucie, accueillir nos familles dans notre nouveau chez-nous (avant qu’on reparte !), passer un week-end aux Pays-Bas, passer à Gordes, visiter Saint-Pétersbourg, retourner au Vietnam, aller au Zanzibar et en Tasmanie, découvrir l’île de Pâques… nous allons arrêter la liste ici parce que bon… !

Premier jour vs. dernier jour !

Un grand merci à vous de nous avoir suivi dans notre aventure !! Nous allons bien sûr garder le blog en ligne et qui sait… peut-être reprendrons nous ce fil lors de prochains voyages !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.